Aller au contenu principal

La Balsamine de l'Himalaya, une invasive à éradiquer

Pourquoi nous arrachons la Balsamine et où

Voilà plusieurs années que nos bénévoles, Hubert en tête, luttent contre les plantes invasives, principalement la Balsamines de l’Himalaya. Comme toutes les espèces invasives, la Balsamine de l’Himalaya a un impact négatif sur notre biodiversité locale. La supprimer est donc vital pour sauvegarder notre biodiversité.

La lutte des plantes invasives menée par les membres actifs de Natagora Pays de Herve se fait surtout dans nos réserves, en particulier la réserve de la Gueule. Mais nous aidons aussi le contrat rivière sur l’ensemble des cours d’eau traversant le Pays de Herve.

L'arrachage de la Balsamine

Si la Balsamine de l’Himalaya colonise rapidement les berges, elle s’extrait très facilement à la main du fait de son système racinaire superficiel. Les plantes sont extraites entièrement du sol avant d’être rassemblées en tas sur un sol sec, en dehors des zones inondables, et si possible bien exposées au soleil. La terre est préalablement enlevée des racines pour éviter une reprise de la plante.

Un premier arrachage doit être réalisé au début de la période de floraison, soit fin juin à début juillet, pour éviter la propagation des graines. Ensuite, un deuxième et un troisième passage sont nécessaires après 3 et 6 semaines plus tard, afin d’éliminer les repousses éventuelles, ainsi que les individus qui n’aurait pas été détectés lors du premier passage.

Un petit commentaire sur cette technique

Cette technique est la plus efficace et la plus élective pour se défaire de la Balsamine. Cependant, elle est toutefois difficile à mettre en œuvre pour détruire les grosses populations, car il faut répéter l’opération durant plusieurs années pour épuiser le stock de graine contenu dans le sol. C’est pourquoi beaucoup de volonté et de courage sont nécessaires pour en arriver à bout !

Mais à quoi ressemble une Balsamine de l'Himalaya ?

Généralement au bord de l'eau, la Balsamine de l'Himalaya peut atteindre les 2m de haut ! Pendant la belle saison, on la reconnait facilement à ses grandes fleurs roses, parfois blanches, parfois rouges. Elles ont la forme d'un étendar et mesurent près de 5cm.

Ainsi, elle semble très intéressante pour les pollinisateurs. Mais ce n'est qu'une illusion. Sa présence est néfaste pour toute la faune et la flore locale.

Où en est notre projet d'arrachage de la Balsamine ?

Dans notre réserve naturelle de la Gueule, l'arrachage de la Balsamine de l'Himalaya a continué.

Lire la suite

Le principal responsable du projet

Hubert Jaegers

Hubert Jaegers

Projet Balsamine

yhjaegers@skynet.be

Partenaire

Vous ne voulez-plus d'espèces invasives chez nous ?

Vous pouvez nous aider en parlant de la problématique des espèces invasives à votre entourage, en signalant les espèces invasives, en particpant à nos actions d'arrachage des plantes invasives dans nos réserves ou avec le contrat rivière.

Partager sur :Email

Soutenez Natagora

Vous aimez la nature ? Aidez-la !

Participez avec Natagora à la préservation de l’environnement en Wallonie et à Bruxelles. Apportez votre voix à la nature en devenant membre de Natagora et soutenez activement nos actions en rejoignant notre groupe de volontaires.
 

JE DEVIENS MEMBREJE VOUS REJOINS

Faire un don

Vos dons rendent possibles toutes les actions de notre groupe de volontaires en faveur de la biodiversité. Déductibilité fiscale à partir de 40 € de dons par an.

JE FAIS UN DON